Des actions humanitaires

 A de nombreuses reprises, le festival s’est impliqué dans des actions humanitaires, conjoncturelles oufestival monde structurelles en Bolivie, Equateur, Pérou, Liban, Roumanie et aux côtés de Chekeba Hachemi en Afghanistan.

Lors de la remise du Prix Nobel de la Paix à la Guatémaltèque Rigoberta Menchu, le festival s’est associé à une vente de broches artisanales organisées en 1992 dans tous les festivals français. Jean-François Proux a remis à Mme Menchu un chèque de 7 250 Francs (Environ 1 100 Euros), représentant le montant de ces ventes.

Le festival a remis un motoculteur à la communauté indienne de Pucahuallca, dans le nord de l’Equateur et a participé à la construction d’une école dans une zone défavorisée de Cajamarca au Pérou.

 

L’adhésion au CIOFF

 Le festival de Montoire fait partie du Conseil International des Organisations de Festival de Folklore et d’art traditionnel (CIOFF), ONG internationale en relation formelle de consultation avec l’UNESCO qui regroupe 250 festivals de folklore dans le monde. Né en 1970, à l’initiative d'Henri Coursaget, père du Festival de Confolens, le CIOFF s’est donné plusieurs missions :

  • Collaboration étroite entre les festivals, pour une meilleure organisation technique ;
  • Collaboration entre les festivals pour une sélection rigoureuse des groupes proposés ;
  • Dépassement du simple rôle d'organisateurs de spectacles. Les festivals doivent être de véritables diffuseurs de la culture populaire et traditionnelle ;
  • Création de véritables évènements culturels au niveau régional, national et international ;
  • Avec l’UNESCO, défense de la paix dans le monde, du patrimoine culturel immatériel et du droit des peuples autochtones.


   En un mot, le label C.I.O.F.F. assure au public un festival de qualité tant dans l’accueil, dans l’organisation que dans le choix artistique.